S’organiser pour réussir – David Allen2 min read

Getting things Done, la méthode ou l’art de l’efficacité sans le stress – Edition juin 2009.

De quoi ça parle

L’auteur nous présente la méthode “Getting This Done” qu’il a inventée et perfectionnée tout au long de sa carrière de consultant. Cette méthode est en fait une série de petits outils permettant d’organiser son travail quotidien. Ces outils servent à classer les choses à faire et traiter les éléments entrant pour ne plus se laisser submerger par les soit-disant urgences.

Ce qui nous a particulièrement plu

Toutes les astuces, checklists, méthodes sont vraiment très concrètes, pratiques et applicables à tout type d’activité. Elles permettront de se décharger l’esprit d’un très gros poids d’organisation.

Le principe de définir la première action à exécuter est d’une efficacité monstre et pourtant d’une simplicité confondante.

Le livre est aussi écrit autour d’un organigramme de tri des choses à faire que vous aller avoir envie d’imprimer pour afficher devant votre bureau.

Citations choisies

Tant que vous n’aurez pas clarifié vos idées, pris des décisions à leur sujet et consigné les résultats de votre démarche dans un système que vous serez absolument sûr de revoir aussi souvent que nécessaire, votre cerveau continuera de s’attaquer au problème qui vous préoccupe.

Page 29

La règle des deux minutes s’impose dès qu’il vous faut plus de temps pour classer et retrouver un élément qu’il ne vous en faut pour le traiter tout de suite. C’est un facteur d’efficacité.

Page 142

Si on se laisse mobiliser par les urgences sans accepter sciemment de ne pas faire ce qu’on a à faire, on éprouve très vite un sentiment d’insatisfaction et d’anxiété. Il est trop facile d’attribuer son stress ou son manque de productivité aux interruptions qu’occasionnent les imprévus.

Sous prétexte qu’il ne peuvent pas éviter les tâches immédiates, bien des gens se dérobent à la responsabilité de définir leur travail et de gérer l’inventaire complet de leur actions.

Page 208

D’après mes observations, tous les événements que vous emmagasinez uniquement dans votre mémoire vive retiendront soit trop, soit pas assez d’attention par rapport à l’importance réelle qu’ils revêtent.

Page 244

Related Posts

Leave a Reply