Re-made en France – Thomas Huriez1 min read

De quoi ça parle

A mi-chemin entre un manuel de gestion, l’autobiographie de la relocalisation de la filière textile française et une réflexion sur l’impact qu’une entreprise a, pourrait avoir et devrait avoir sur la société.

Ce qu’on a particulièrement aimé

La réflexion pleine de lucidité de l’auteur sur l’innovation d’aujourd’hui et ses contradictions. La présentation de choix stratégiques qu’on penserait insensés : il diffuse en téléchargement libre les patrons de ses jeans ; il aide ses propres sous-traitants à avoir d’autres clients ; il met en doute une opportunité d’export à l’international… Mais qui, lorsqu’on y réfléchit, relèvent du bon sens. Comme lorsque la notion de concurrence s’efface devant la quête d’un objectif qui la dépasse.

Citations choisies

Lorsque je vois toutes ces entreprises qui dépensent des fortunes en séminaires pour motiver leurs équipes et qui négligent leurs outils quotidiens, je me dis qu’elles prennent le problèmes à l’envers.

Page 52

Plutôt que de scaler, les entreprises devraient avoir pour ambition d’inspirer, en essaiment leurs méthodes à travers les territoires.
Si elle veut subsister, l’économie circulaire se doit de ne pas se limiter à faire circuler uniquement les ressources, elle doit faire circuler les savoirs.

Page 116

Si nous respectons les clients avec de la transparence et des produits de qualité, ceux-ci nous montreront qu’ils croient en nous.

Page 128

Related Posts

Leave a Reply