Co-Innovation Journey for Startups and Corporates, un MOOC de la CORSHIP Team6 min read

Dessin d'une fusée décollant parmis les immeubles d'une ville.

Un cours en ligne, disponible jusqu’au 11 juin 2020, pour apprendre à structurer une collaboration entre une startup et un corporate par la CROSHIP Team.


Point sur le vocabulaire

Avant d’aller plus loin, voici les définitions de quelques termes utilisés dans cet article.

MOOC
Signifiant Massive Open Online Course, on peut le traduire par cours en ligne largement ouvert. C’est un cours ou une formation (diplômante ou non) disponible sur internet.

Corporate
Anglicisme générique désignant une entreprise. En opposition à une startup, c’est ainsi qu’on désigne l’entreprise qui collabore avec elle. Ce type de société peut aller de la PME / ETI jusqu’au grand groupe international. Cependant une majorité de collaborations est menée par les grands groupes qui ont des ressources financières dédiées.


Depuis le 22 avril et jusqu’au 10 juin 2020, CORSHIP, un projet sous l’égide de la Commission Européenne, propose sur la plateforme MOOC.House, un cours en ligne, dans la langue de Shakespeare, sur la construction de la collaboration entre startup et corporate :

Co-Innovation Journey for Startups and Corporates

Quel est le but de ce cours ?

On ne saurait faire entreprises plus différentes qu’une startup et un corporate. Toutes deux ont des modèles économiques, des temporalités, des organisations et des façons de travailler très différentes voire opposées.

Cependant ces deux entités économiques ont souvent besoin l’une de l’autre. La startup pour tester son produit et se propulser sur le marcher. Le corporate pour renouveler sa façon de travailler, se remettre en question et générer de l’innovation.

Le problème quand deux types d’entreprises aussi différentes essaient de collaborer est de réussir à communiquer pour se lancer sur de bons rails quand l’espérance de vie d’une startup est parfois fragile.

Ce cours donne les clés pour construire cette collaboration. En adoptant tour à tour le point de vue de l’une et de l’autre, le MOOC explique les attentes et les besoins des entreprises. A travers le retour d’expérience de collaborations réussies, on nous montre quels sont les outils les plus efficaces à mettre en œuvre le plus tôt possible dans les échanges pour ne pas perdre de temps dans des détails inutiles.

Les modalités du MOOC

Ce cours est gratuit mais il est limité dans le temps. Il ne sera plus disponible après le 11 juin sur MOOC.House. Une des conceptrices du cours m’a annoncé que l’équipe de CORSHIP cherche un moyen de le pérenniser dans un format accessible (je mettrai à jour cet article dès que j’en saurai plus).

Il se divise en semaines qui s’étendent du mercredi au mardi soir.

Au terme de chaque semaine, il faut compléter un Questionnaire à Choix Multiple qui valide les acquis. Ce QCM ne peut être rempli qu’une seule fois et en un temps limité. Vous aurez 60 minutes pour répondre à la dizaine de questions.

De nombreux autres QCM, rejouables une infinité de fois, jalonnent la semaine pour ancrer les différents chapitres.

Ces chapitres sont composés d’articles à lire, de vidéos explicatives de concepts et méthodes ainsi que de vidéo d’interviews relatant des retours d’expérience de collaboration.

A la fin de chaque semaine, sont partagés les outils qui ont été abordés dans le cours via la Tool Box : Co-Innovation Builder, Decision Making Matrix, Innovation Horizon Assessement Matrix, …

Quel est l’intérêt de ce cours ?

Ce qui va suivre ne reflète que mon point de vue hautement subjectif de fondateur d’une startup. L’intérêt de ce cours réside dans 3 éléments.

Les chiffres

Si vous êtes comme moi, un créateur d’entreprise, vous avez certainement dû vous rendre dans des salons professionnels, suivi des ateliers gratuits, fait des formations à la création d’entreprises, lu, écouté, regardé des livres, articles, interviews … où on vous a dit tout et son contraire sur la création d’entreprise, la fameuse “startup nation”. Comme quoi c’est extrêmement difficile, compliqué, pas si dur ou extrêmement facile de “monter sa boîte”. Et vous êtes ressorti de tout ça avec plus de questions que de réponses.

Ce que j’ai apprécié avec ce cours, c’est sa curation des informations et le fait qu’il cite beaucoup de sources. L’équipe derrière sa conception est européenne ce qui gomme toute orientation nationale et lisse les extrêmes : non ce n’est pas simple mais ce n’est pas impossible non plus. Cela dépend d’un très grand nombre de facteurs spécifiques à chaque collaboration. Le cours étant gratuit et n’ayant a priori rien à vendre, il n’est pas avare d’information. Ainsi il donne une vision globale claire du paysage européen de l’innovation. Il permet de construire un argumentaire d’introduction objectif pour toutes startups cherchant à collaborer avec un corporate : “c’est possible”, “ce sera compliqué”, “voilà les chiffres et pourquoi nous voulons travailler avec vous”.

Les témoignages

Le cours donne la part belle au retour d’expérience de corporates et de startups. Le spectre des sujets abordés pour les deux “camps” est très large : pour quelles raisons cherche-t-on à collaborer ? Quelles sont les types de collaboration que vous avez mis en place et pourquoi ? Quelles méthodes de travail avez-vous ? …

Il y a aussi bien des témoignages sur des réussites que sur des collaborations qui ne se sont pas bien passées. Je trouve que ces derniers sont encore plus précieux que les premiers car :

  • Ils montrent les éléments à surveiller pour détecter la déliquescence d’une relation.
  • Les témoins expliquent comment ils ont surmonté ces difficultés ou comment ils les ont évitées lors de leurs expériences suivantes. Ce qui donne des conseils véritablement éprouvés.
  • On apprend bien plus des échecs que des réussites.
  • Il sont très rares ! On est plus enclins à s’exprimer sur un succès que sur une mauvaise expérience.

Les outils

Initier une collaboration startup – corporate est un projet à part entière quand ni l’un ni l’autre n’y sont habitués. Même si tout ce qui est à mettre en place relève généralement du bon sens, il n’y a que l’expérience qui permettra de structurer ces éléments. Et d’ici que cette expérience soit acquise, vous vous poserez de nombreuses questions sur la pertinence et l’utilité de tels ou tels indicateurs. Ce qui apportera forcément de l’inertie à la collaboration et vous polluera l’esprit.

Les outils présentés dans le cours sont issus de l’expérience de nombreuses entreprises. Les données dont ils traitent vous sembleront évidentes et vous feront dire “pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt”. Mais vous y avez forcément pensé plus tôt, cependant elles étaient certainement noyées dans le doute. Seulement l’évidence est chronophage et ces outils pourront vous faire gagner un temps précieux !

Conclusion

Vous l’aurez compris : je recommande de cours en ligne. A l’heure où est écrit cet article, la semaine 4 est en cours. Et jusqu’à présent, que vous soyez une startup débutante ou aguerrie, un corporate habitué des startups ou cherchant à collaborer avec elles, vous y trouverez matière à apprendre. D’autant qu’un forum est en place pour permettre aux participants de partager leur retour d’expérience. Ce dernier est à lui seul une source de connaissance et de potentiels partenaires commerciaux.

Related Posts

Leave a Reply